Interview

met Ibrahim Sbai

Interview

met Ibrahim Sbai

Ibrahim Sbai (Festival Taragalte, Marokko) heeft samen met zijn collega's en festivalorganisatoren, Manny Ansar (Festival au Désert, Mali) en Mamou Daffé (Festival sur le Niger, Mali) de vredeskaravaan opgericht. In het interview op het Afrikafestival in Hertme vertelt hij over zijn groep Génération Taragalte en hun woestijnrock. Hieronder het gedicht waar hij over spreekt.

Jbait aal'khaim - Génération Taragalte
Cette chanson traditionnelle de la région de M’hamid el Ghizlane a été
écrite au milieu du XXème siècle par Sidi Ali Ould el Kabir, poète
nomade de la tribu d’Aarib. Elle est chantée depuis par les femmes selon
la tradition du guédra (marmite), l’instrument dont s’accompagnent les
femmes au campement lors des veillées et des cérémonies.
Guedra : l’ustensile de cuisine (poterie ?) recouvert d’une peau de
chèvre à la fin du repas devient percussion.
Vision sur la piste de Bertam
Le campement de Bertam derrière moi, sur le chemin
Où mon cœur amoureux traine son chagrin
Gravé dans ma tête, une silhouette
Celle d’une femme au pas léger

Je la devine qui marche entre les tentes là-bas
La soie de ses cheveux ondule jusqu’à ses pieds
A sa cheville brille un bracelet d’argent

Tant de beauté, de finesse,
Comme une douce promesse,
Sous la caresse des babouches brodées

Les mots restent prisonniers
De la savoir déjà promise
Quel poids de garder pour soi
Le chagrin d’un amour impossible

J’apprends le courage d’être sage
Dans le silence des dunes
Dont la beauté berce ma peine
Je me retourne, je crois la voir encore

Mais il n’est d’autre horizon
Qu’un long, très long chemin
Où mon cœur épris d’un seul regard
Accepte son sort et sa souffrance

Jeunes nomades qui connaîtrez le même destin
Puisez la force du courage dans votre chagrin.